Actualités

Da Snitra – Portrait

dasnitra DA SNITRA ou 3ami Ahmed comme on l’appelle à Bordj Bou Arreridj est un artiste folk dans la pure tradition ! Accro de la guitare et d’une musique inspirée de la vie soutenue par des paroles qui parlent à toutes les générations. Ce quinquagénaire à l’âme trop sincère pour faire des concessions avec le système et la politique médiatique et culturelle du pays.

Son MySpace http://www.myspace.com/dasnitra

La réponse de DA SNITRA a une interview de culturedzmaana.com :

Au commencement était le blues d’un enfant victime de la guerre d’Algérie, j’ai perdu mon père à l’age de 3 ans. Et comme de la douleur naît le chant, j’ai commencé à fredonner des chants ancestraux en compagnie de ma mère. A 14 ans j’ai commencé à gratter la guitare et j’écoutais radio RTL qui diffusait des disques de Simon and Garfunkel, Joan Baez,Woody Guthry, BBKing, Lenon Dylan,…Nous avions à la maison un tourne disque et j’aimais écouter Brassens.

dasnitra7 Tous ces artistes que j’ai cités jouaient de la guitare, c’était la période du listening.

J’ai vadrouillé dans toutes les associations culturelles de BBArreridj et comme je cultive la liberté in extenso ; je me suis converti au khalwisme et la guitare convient à la solitude dans la création.

La génése de mon album remonte à 2006.Tout a commencé à l’aide d’un ami qui a aimé ma musique et a bien accompli le rôle du sponsor fi sabil ellah.Il m’a acheté une guitare electro -acoustique et a payé les frais du studio. J’ai aussi invité un ami, il a enregistré 3 morceaux de ses compositions. Il vit en Suisse et était de passage à BBA au moment où j’entrais au studio, n’ai-je pas le droit d’avoir un guest ?

Le master en poche, j’ai tout de suite trouvée preneur, une maison d’édition installée à BBA, édition résonance. Le contrat stipulait qu’il devait me verser la modeste somme de 10000 dinars. Il ne m’a rien donné idez maahoum, je me suis auto piraté et je vends mon album à mes élèves car je donne des cours de guitare et je travaille avec eux mes morceaux.

Evidemment, j’ai écrit les partitions grâce au logiciel Guitare pro et j’ai crée une maison d’édition que j’ai appelé Capitaine Crochet par référence à Peter Pan et les pirates .Ah Ah , je plaisante. Cela fait très longtemps que je sais que la musique n’est pas un gagne pain à BBA et Figaro, le célèbre personnage du barbier de Séville me l’a confirmé car lui aussi était musicien.

Je suis plongé dans 4 métiers : je suis d’abord un enseignant clandestin, je donne des cours de français, d’anglais et de guitare chez moi. Je travaille aussi avec mon frère qui est libraire et j’ai exercé le métier de bouquiniste de 1987 à 2000. J’ai aussi travaillé comme correspondant de presse avec le soir d’Algérie.

Et pour finir ma thèse sur le statut de l’artiste, l’ONDA m’a exigé 18 morceaux pour pouvoir protéger mes compositions. Mon album a été diffusé à Alger chaîne 3, radio Sétif et radio Annaba et personne n’a voulu me donner un certificat de passage à la radio.

Idezou maahoum je continue à gratter ma guitare et m’auto pirater.

DA SNITRA

Audios

http://cheikhsidibemol.ning.com/profile/DASNITRA
Découvrez plus de musique comme celle-ci sur La Tribu Sidi Bemol

Vidéos

http://www.youtube.com/user/dasnitra

Radio Hchicha

août 16th, 2009

Vos Commentaires

2 Comments

  1. Pingback: [Vidéo] El matelot par Da Snitra « RadioHchicha.COM

  2. Pingback: [Vidéo] Rendez vous râté by Da Snitra « RadioHchicha.COM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *