Zoom

Marseille. 4ème édition du festival TAMAZGHA 17, 18 et 19 sept 2009

affiche-festival-tamazgh-2009 Festival TAMAZGHA, musiques berbères d’Afrique du nord

Les 17, 18 et 19 septembre 2009 au Théâtre de la Sucrière, Marseille

Programme:

– JEUDI 17 et VENDREDI 18 septembre a 21h30 :

« CAFES NORD-AFRICAINS ». ENTREE LIBRE. Au cœur de Saint Louis et ses usines, le Théâtre de la Sucrière propose un espace de réappropriation des cafés d’antan, lieux d’expression et de diffusion artistique qui marquèrent l’histoire de ce territoire.

– Jeudi 17 septembre 2009 21 h30 : SOIREE H’NIFA. avec ramdane IFTINI , Réalisateur. Une projection du film documentaire intitulé « H’nifa, une vie brûlée » retraçant la vie de l’artiste au destin tragique et romanesque. Souvent comparée à Edith Piaf, elle était une artiste-née et une véritable avant-gardiste. Le charme et la suavité de sa voix la rendirent incontournable sur scène et la firent s’envoler à Paris en 1957. H’nifa a chanté la femme, les amours impossibles, l’exil, le sien et celui des autres, la mal vie…

– Vendredi 18 septembre 2009 21 h30 : SOIREE LES ABRANIS. AVEC Shamy CHEMINI, co-fondateur du groupe. Un film documentaire sur l’Histoire des Abranis, l’un des groupes précurseurs du rock pop en Algérie. Ce groupe d’expression berbère, dont l’âme amazigh semble se sentir à l’aise dans un flot électrique habilement canalisé, a été fondé en 1967. L’amour, les revendications sociales et culturelles sont les thèmes les plus souvent abordés dans leurs chansons. Shamy présentera à cette occasion en avant-parution son livre « La Légende des Abranis ».

– SAMEDI 19 SEPTEMBRE A 14H : ATELIERS MUSICAUX ANIMES PAR NOURREDINE CHENOUD. ENTREE LIBRE. Dès 4/5 ans. Les ateliers ont pour but de sensibiliser les participants aux instruments nord-africains et à l’expression musicale. Chenoud, spécialisé dans les musiques du monde et traditionnelles nord-africaines, participe à la transmission d’un patrimoine, tout en proposant une autre approche de la musique, et de manière plus générale, sur l’art et la culture.

– SAMEDI 19 SEPTEMBRE A 21H30 : CONCERTS :
IZGA
C’est avec un style novateur qu’ Izga introduira la soirée. Depuis jeune il développe une ambition pour la chanson où il parle d’amour et d’injustice. On retrouvera dans sa musique l’influence du pop rock sur fond de chant amazigh.
Ali FERHATI
Très jeune, les mots l’ont pris par la main. Depuis il n’a cessé d’écrire, de composer, de rêver et d’aimer. On ne peut raconter Ali Ferhati, il se raconte lui-même avec ses mots, rien que ses mots.

Malika DOMRANE

Auteur-Compositeur–Interprète, Malika a surpris par sa personnalité et sa personnalisation de la chanson kabyle, qui fut à son zénith dans les années 70. Dans ses chansons, qu’il s’agisse de désillusions ou bien de revendication culturelle, elle entend ne reculer devant aucun tabou et préjugé. Chacun de ses rendez-vous est attendu avec fébrilité et le public qu’elle harangue avec fougue répond en permanence présent …

Théatre de la Sucrière lieu du festival tamazgha

246, rue de Lyon 13015 MARSEILLE

Métro : Ligne 2, arrêt bougainville
Bus 25/26 au Métro Bougainville, arrêt François Billoux ,
Bus de nuit 526

Plus d’informations sur http://www.festivaltamazgha.org

Radio Hchicha

septembre 3rd, 2009

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *