Zoom

TARTIT + TINARIWEN à Paris

TARTIT / TINARIWEN. Musiques des Touaregs
Vendredi 12 février 2010 / 20:00 – Salle des concerts
Tartit (Mali)

Mohamed Aboubacrine, voix
Ag Issa Amanou guitare, voix
Id Wal Ag Mohamed tehardent
Mohamed Issa Ag Oumar tehardent, voix
Fadimata W Mohamedoune voix
Fadimata Walett Oumar tinde, voix
Tafa Walet Alhoussein imzad, voix
Walet Zeinabou tinde, voix
Mama Walet Amoumene tinde, voix

Entracte

Tinariwen (Mali)

Ibrahim Ag Alhabib voix, guitare
Abdallah Ag Alhousseyni voix, guitare
Eyadou Ag Leche voix, guitare-basse
Said Ag Ayad voix, percussions
Wonou Walet Sidati voix
Elaga Ag Hamid voix, guitare

Vous pouvez contacter le service de réservation au 01 44 84 44 84

Dans le Sahara, les riffs de guitare et les claquements de mains allient politique et poésie. Les ishumar, appellation dérivée du français « chômeurs », appartiennent à cette génération de Touaregs que la répression politique et la sécheresse de 1973 ont exilée en Libye ou en Algérie. C’est depuis cet exil que rejaillit chez eux la conscience d’une identité touareg à défendre.

Le groupe de femmes Tartit est issu du peuple nomade des kel tamasheq. Venues
de la région de Tombouctou, elles se sont « réunies » (c’est ce que signifie tartit) dans un camp de réfugiés durant la rébellion des Touaregs contre le gouvernement malien. Accompagnées de leurs griots au tehardent et à l’imzad (sortes de guitare et de violon), elles chantent leur vie, leur tradition et jouent des tindé (percussions).

Lorsque la guitare électrique fait irruption dans les campements, la musique traditionnelle se métamorphose, comme la société touareg elle-même. Le groupe Tinariwen, figure emblématique de la résistance des musiciens combattants, est l’initiateur de ce style al guitara. Dans leur sillage, ces vingt dernières années, au Niger et au Mali, d’autres groupes sont apparus, créant une musique inédite, clandestine et brûlante, entre rythmes traditionnels, blues, folk et rock’n’roll.

Radio Hchicha

février 5th, 2010

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *