Chroniques

DimaJazz édition 2010

Vibrez sur les Cordes du Pont.

Voila dix ans, nous faisions nos premiers pas sur le terrain de l’action pour apporter, grâce à une dynamique nouvelle, notre pierre à l’édifice culturel dans une ville qui avait besoin de tout pour retrouver son lustre. Connaissant parfaitement nos moyens, notre stratégie fut fondée sur l’association LIMMA et ensuite autour du festival Dimajazz. A la lumière de l’aura national et internationale qui enveloppe ce rendez-vous musical devenu aujourd’hui incontournable, et les fruits de notre politique pédagogique, nous sommes fiers de ce que nous avons accompli et confiants dans les possibilités qui s’ouvrent encore devant nous au service de la musique et de la jeunesse. La septième édition du Dimajazz intervient ainsi au moment où Limma fête son dixième anniversaire. Une décade de travail dévoué et de sacrifices qui ont conduit, c’est le prix de la réussite dans un environnement parfois hostile, à la perte d’êtres qui nous sont très chers. Mais ne dit-on pas que les roses naissent sur les tas de fumiers ? Le poids de l’âge nous l’assumons avec beaucoup de plaisir, tout en investissant notre maturité pour relever les défis qui s’imposent à nous. Mais là, maintenant, place à la fête à laquelle nous convions notre cher public et tous nos partenaires qui ont contribué de prêt ou de loin à la réussite de notre action. Encore une fois ce sont des artistes pleins de talent qui viendront allumer la scène du théâtre et offrir du bonheur à Constantine : Bernard Allison, Trilok Gurtu, Dominique Di Piazza, Cumbia Ya, Octurn, Zetlab et bien d’autres, sauront communier avec la ville du Jazz et produire la magie lumineuse sous le ciel constantinois, alors que la lumière (du jazz) soit et…Bienvenue chez nous.

———————————
http://www.dimajazz.com/

Radio Hchicha

mai 16th, 2010

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *