Programme 2010:
Jeudi 13 mai : Orchestre national de Barbès
Vendredi 14 mai : Philippe Catherine / N’guyen Lê
Samedi 15 mai : Salhi quintet / Fawzi Chekili
Dimanche 16 mai : Magic Malik Orchestra / Ba Cissoko
Mardi 18 mai : Legrand-Petrucciani / Alain Caron
Mercredi 19 mai : Illusion / L. Subramaniam Jeudi 20 mai : B B Blues / Baïlongo
Vendredi 21 mai : Maceo Parker
Historique:
Le parcours du Dimajazz est sans conteste un exemple de persévération et un cas illustratif de l’émergence d’une dynamique culturelle dans un milieu souvent hostile. Entre 2003 et 2010, les éditions du Dimajazz n’ont pas failli une seule fois au principe d’évolution lente et sure, consolidant le lien de confiance avec le public, premier partenaire du festival. Depuis le Majazz (acte I du festival), beaucoup de choses ont évolué, à commencer par la durée qui a doublé. Le menu artistique a lui aussi subi les plus agréables des évolutions, notamment, puisque la notoriété acquise au fil des ans, attire aujourd’hui au Dimajazz des noms illustres parmi le gotha mondial du jazz, tels Aka moon, N’guyen Le, Steve Coleman, Boney Fields, Nelson Veras…
Coté médiatique, c’est aussi la reconnaissance et aussi bien la presse nationale qu’internationale, écrite et audiovisuelle, ne manque pas de consacrer les plus belles pages à l’événement qui a su gagner en peu de temps le respect grâce au sérieux de l’organisation, sachant que le flambeau vient d’être repris par un commissariat du festival des mains de l’honorable association Limma.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici