PARTAGER

(Sherbrooke) Le Festival des traditions du monde de Sherbrooke gagnera en visibilité internationale. Forts d’une subvention de 146 160 $ obtenue d’Industrie Canada dans le cadre du Programme des manifestations touristiques de renom (PMTR), les organisateurs de l’événement estrien se prêteront à un partenariat culturel avec leurs homologues du Festival Gnaoua et Musiques du monde d’Essaouira, au Maroc.

Les visiteurs de la prochaine édition du Festival des traditions du monde (FTM), qui animera le plateau Julien-Ducharme du 11 au 15 août cet été, pourront ainsi goûter les oeuvres traditionnelles des maîtres gnaouas, une musique d’origine africaine porteuse d’espoir. Une délégation du festival marocain viendra aussi prendre le pouls de ce qui se fait au FTM depuis plus d’une décennie.

Fin juin, une délégation sherbrookoise aura auparavant foulé le sol d’Essaouira, sur la côte marocaine, une ville touristique dont le festival bénéficie d’une couverture médiatique importante, entre autres par le biais de TV5.

«Dans le projet initial, nous voulions aussi produire là-bas des artistes québécois afin de mieux faire connaître ce qui se fait ici, explique la présidente du conseil d’administration du FTM, Malika Bajjaje. Nous avions déjà amorcé des discussions avec des artistes de renom. Il faudra maintenant voir ce qu’on peut faire puisque l’annonce de la subvention s’est fait attendre et a retardé les ententes.

«Peu importe, il s’agit d’un pas important pour le Festival des traditions du monde, se réjouit madame Bajjaje. On souhaite un volet international accru depuis plusieurs années, et c’est la première porte qui s’ouvre à nous. On espère des retombées médiatiques importantes.»

Sonia Bolduc – La Tribune
http://www.cyberpresse.ca/l

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here