Chroniques

Le détournement de Khira Sakekrot

Le détournement de Khira Sakekrot

Nous les connaissons tous à présent, les nouveaux détourneurs sont indétournables ! Lotfi Or, Irban Irban et beaucoup d’autres qui pullulent sur le net. On ne se lasse pas de voir des succès et des stars internationaux adopter le style algérien. Il n’en reste pas moins que les tous premiers détournements restent indétrônables.

Qui ne connaît pas le doublage à la Bila Houdoud avec ses célèbres expressions qui en codes, définissent tout l’humour Algérien. En tombant par hasard sur celle de Khira Cristina, un feuilleton qui en a fait couler des larmes, j’ai juste pleuré de rire.

Ce Bulletin rend hommage à toutes les siestes ratées pendant des mois durant, à tous les hommes s’improvisant critiques pour dissimuler leur fidélité à cette blonde aux drames faciles et aux charmes bouleversants, à tous les cœurs torturés au suspens et aux coups de théâtres qui de crise auraient évité le début d’une vague de romantisme Harlequin. A ce temps de silence fait de rues désertes, au journal de 13h qui n’allait jamais au-delà de 13h20, à ces 15h qui quand les aiguilles les pointaient, l’Algérien allait meubler son temps en attendant la suite au lendemain.

Si ma mémoire est bonne, ce fut la première d’une longue liste des séries doublées. L’histoire est un marathon, accrochez vous : Les deux s’aiment, mais pas moyen d’être ensemble, quand l’un est libre l’autre ne l’est plus, puis leur entourage fait de venin et de secrets, plante les mal-entendus et les mines assassines. Quand Alejandro ne voulait plus écouter ni voir Anna Christina, étant amoureux d’une autre, elle décide de refaire sa vie, puis comme par enchantement Alejandro apprend l’existence des complots l’ayant éloigné de son véritable amour, et décide de le reconquérir. Quand enfin il y arrive, pour voyager et vivre enfin leur destinée, ils ont un accident ou elle perd la mémoire. Suite à cela, Alejandro décide de s’isoler dans une ferme avec Anna Christina pour sa convalescence, et vient la scène que vous allez voir, une scène reprise à l’authentique avec une note bien de chez nous…

http://www.youtube.com/watch?v=nvw6rX0u4dU

Toujours avec Bila Houdoud, le légendaire détournement qui a lancé la fameuse réplique : « Chahou Chahou Ndirah Sakekrot » (LOL) un hommage de passion au grand film : Miami Supercops avec Terence Hill et Bud Spencer. 😀

UNAVIS pour RadioHchicha.COM

Radio Hchicha

août 26th, 2010

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *