Chroniques

Tanjazz : Le groupe Mazagan enflamme le public

Tanjazz : Le groupe Mazagan enflamme le public

La joyeuse bande des jeunes musiciens Mazagan a fait sensation au Festival Tanjazz et a séduit un public nombreux. Des prestations couronnées de succès qui confirment, si besoin est, l’embonpoint du groupe et sa capacité à dompter les scènes.

Comme à son habitude, le groupe a une fois encore distillé son savoir-faire et le talent de ses musiciens, au point de séduire les publics d’ailleurs grâce à la richesse, à la puissance de ses sonorités et son ouverture d’esprit.

En effet, bien que s’inspirant de la culture marocaine, les musiciens sont restés des adeptes de l’ouverture sur le monde. Une philosophie que l’on retrouve justement à travers leur répertoire parfumé à la culture méditerranéenne, berbère et africaine. Initiateur du «Chaâbi-groove», un grand mélange de chant rural et de son urbain, Mazagan a en quelque sorte révolutionné la musique populaire marocaine : Reggae, ragga, chaâbi, rock, Alaoui, jazz, funk, zouk, salsa… Une sauce bien épicée, un vrai carrefour sonore où sont comblées les affinités musicales les plus variées.

Mazagan se veut à l’image d’une jeunesse marocaine adepte d’ouverture, d’évasion et de modernité tout en préservant un patrimoine musical riche et bien coloré. Depuis la sortie de son 1er album “la tradition qui Cool” en fin 2005, Mazagan a franchi les vannes de la scène actuelle au Maroc en tant que formation majeure forte d’un registre propre qui enflamme les publics des grands festivals marocains, africains et européens. Depuis sa reformation en 2005, Mazagan a réussi à s’imposer comme l’une des figures incontournables de la fusion marocaine grâce à son style unique et innovant et à son efficacité sur scène. Un groupe de scène par excellence !

Né de la rencontre entre trois amis musiciens, le groupe Mazagan compte désormais dans ses rangs Issam Kamal (chant, guitare, mandoline, composition), Nabil Andalous Ouartassi (batterie, voix), Abdelhak Amal (claviers), Mohammed Hamam (claviers, voix), Ghafara Belattar (percussions), Bouhssine Foulane (violon, ribab, voix), Mohamed Ali Aït Tahiri (technique) et Adil Laaqissi (basse).

« Depuis la cérémonie de remise des trophées «Patrimoine et Création», tenue au palais des congrès de Marrakech, nous avons toujours assisté au concert du groupe Mazagan. Maintenant, nous sommes «fans» de ce groupe qui a un talent fou mais aussi un grand cœur », déclare Sarah, une jeune étudiante venue d’Agadir pour assister au festival Tanjazz mais plus précisément à son groupe fétiche Mazagan.

Un mot sur Mazagan

Créé en été 1998, Mazagan est un groupe de scène originaire d’El Jadida constitué par de jeunes musiciens. «Mazagan» est l’ancien nom de la ville, lieu de création du groupe. Cette appellation met en valeur l’alliance de toute une tradition musicale à la modernité et à une grande ouverture d’esprit. Les styles musicaux adoptés par Mazagan sont variés : Ils reflètent son appartenance à la culture méditerranéenne, berbère et africaine tout en laissant s’exprimer les techniques modernes de l’arrangement musical. Sa musique se caractérise alors par la présence de plusieurs styles dont la musique Raï, Gnaoua, la musique africaine. Les textes chantés traversent les différents états d’âme et traitent des sujets variés : d’ordre social, sentimental, … Quant aux rythmes, ils marient les tempos occidentaux et orientaux, donnant toute sa dimension à la fusion, propre au style du groupe. A travers la diversité des percussions se dégagent une simplicité et une richesse susceptible de toucher l’auditeur dans ses affinités musicales les plus variées.

http://www.lematin.ma/
27.09.2010

Radio Hchicha

septembre 28th, 2010

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *