PARTAGER

Aux états unis, le tube de l’été n’est pas, comme on a voulu nous l’imposer « California Gurls » de Katy Parry et Snoop Dogg (ouf) mais bien le scandaleux « Rude Boy » de Rihanna. J’imaginais que c’était son audace qui faisait son succès, mais il faut croire que c’est beaucoup plus que cela.

Quand le vidéo clip est sorti en Février, j’avoue que les sauts de lignes à la Beyoncé m’ont gâché le plaisir de la découverte. Dernièrement, j’ai été conquise par la réalisation hallucinogène de la vidéo, grâce à laquelle je suis entrée dans le monde de Melina Matsoukas, une réalisatrice qui sait transmettre les messages.

Dans une atmosphère Rasta « Fire » on replonge dans du Jean-Paul Goude teinté par Andy Warhol sous le regard d’une femme qui donne du pouvoir à une autre. Magnifique réalisation qui contient la touche mauvais-goût-assumé, immanquable que met Melina, une jeune femme talentueuse et timide, dans son travail.

Dans le même album de Rihanna, Anthony Mandler, qui fait d’elle son artiste fétiche, a lui aussi réalisé, un clip pas moins intéressant, qui crée à son tour le scandale auprès des âmes américaines sensibles. « Te Amo » avec la sulfureuse Laetitia Casta. Vidéo Clip réalisé en France, dont la participation inattendue de l’actrice française renvoie à une solidarité féminine quant aux messages d’amour ! Serait-ce une association pour rependre à la violence conjugale dont a été victime Rihanna l’an dernier ? L’Album en entier et les singles choisis me laissent le croire.

Concernant le confirmé Anthony Mandler, qui finira sans aucun doute réalisateur de films. Par son œil, il répond exactement à l’image de la femme vue par l’homme. Avec beaucoup de finesse et de glamour, ses clips montrent, dans un hommage aux classiques, la femme qui subit, la femme délicate, la femme objet et pour finir la femme image. Les ongles, les décors et le cadrage le prouvent.

J’ai toujours pensé que seules les femmes peuvent exploiter la vraie image de celles-ci. Se connaissant à leur meilleur sous les meilleurs reliefs, dans ce monde de vies réinventées sur écran, discrètes elles se font de plus en plus connaître et respecter.

Bila pour RadioHchicha.COM

PARTAGER
Article précédentWATCHA CLAN @ FESTIVAL TOHU BOHU
Article suivantAMAR SUNDY LES CONCERTS DE LA RENTREE
Samir Hchicha - Fondateur et animateur de RadioHchicha.com, et blogueur depuis 2001. N'hésitez pas à nous contacter pour nous faire vos remarques et autres propositions. Ya 1000 Merhba :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here