Zoom

Festival mondial des rencontres et musiques soufies 2010

Festival mondial des rencontres et musiques soufies 2010

Festival mondial des rencontres et musiques soufies 2010 3ème édition.

Maroc 27|10|2010 > 31|10|2010

Baptisé également « Festival Samaâ Marrakech », cette manifestation culturelle et spirituelle, offre aux habitants de la cité ocre et à ses visiteurs un programme riche et varié, s’articulant, cette année, autour des valeurs spirituelles de la « Futuwwa », la chevalerie spirituelle ou la générosité héroïque, apprend-t-on auprès des organisateurs.

Cette nouvelle édition sera ainsi inaugurée par l’ouverture d’une importante exposition et ce, en hommage aux arts calligraphiques du Maroc, une exposition consacrée aux ½uvres d’art et aux illustrations du livre, « kitab Addakhira », une incomparable somme spirituelle de Cheikh Al Mou’ta Ben Saleh Echarqui (grand maître soufi du XVIII siècle), ajoute la même source. Ce festival célèbre, cette année, la figure illustre du Calife Almohade Abou Yacoub Youssef, son épouse Azzarqaa de Murcia et sa légendaire cour qui comptait des figures tutélaires, telles qu’Ibn Toufaïl, Ibn Rochd et Ibn Zohr.

Le public sera également au rendez-vous avec une série de concerts de musique spirituelle et traditionnelle, animés par différents ensembles musicaux venant du Maroc, de la Tunisie, de la Syrie et de la Turquie, en l’occurrence un concert de musique andalouse « Sebbouhi « , prévu à l’esplanade des Jardins de la Ménara, et dirigé par Maître Haj Mohamed Bajeddoub et l’ensemble de « Chabab Al Andalous ». Un ensemble de colloques autour du thème la « Futuwwa », la chevalerie spirituelle et des cénacles autour des Miroirs des Princes, sont également à l’ordre du jour de cet événement éclectique.

Par la même occasion, un vibrant hommage sera rendu à l’un des éminents savants du Maroc et spécialiste émérite de l’histoire de l’Andalousie, le professeur Mohamed Benchrifa, issu des rangs de l’Université Ibn Youssef de Marrakech, ainsi qu’au maître du Samaâ et de la musique andalouse Haj Mohamed Bajeddoub pour sa contribution à la promotion et à la préservation de cet art. Pour une large diffusion de ce festival auprès du grand public, les organisateurs ont décidé d’investir plusieurs lieux de la cité ocre et ses environs, dont le Palais Soulaymane, Ksour Agafay, Les jardins de la Ménara, l’esplanade de la Koutoubia, ainsi qu’Arsat Moulay Abdessalam.

Radio Hchicha

octobre 20th, 2010

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *