Chroniques

Rabi Ikhalass !

Rabi Ikhalass !

En Algérie l’Art est humilié ! En Algérie l’Art est ridicule, en Algérie, ceux qui exercent l’Art sont exilés ou écrasés.

En Algérie c’est l’Art de la guerre qui est glorifié, en Algérie pourtant on souffre d’un manque d’identité.

Chaque nouvelle génération apporte une nouvelle définition à la production Algérienne. Pourtant l’Algérie de l’Art n’est pas que dans l’étonnement. Que sont devenus ces génies qui par leur âme sacrifiée au néant, ont affiné notre Algérie. Où est leur histoire, où sont les témoins. Où est cette Algérie, plus fière, plus raffinée, plus elle que vous ne pouvez l’imaginer ? Où est elle ? Ensevelie dans des racontars, dans des légendes urbaines, attendant qu’un décidant la réanime et nous renforce avec enfin.

Demandez à un étranger de vous parler de son pays, demandez à un Algérien de vous décrire le sien. Qu’est ce qui fait la fierté de l’être, est-ce les tueries ou la beauté ? Est-ce que la gloire suffit, ou faut il de l’immortel pour exister ? Cherchez chez nos voisins et nos ennemis, ils ne reconnaissent en nous que vos traces de génie artistique… Où sont les nôtres ???

Désormais un nom hantera votre conscience madame la Ministre de la soit dite culture Algérienne, au fait de quelle culture parlons nous ? Organiser des fêtes éphémères ou graisser la haute société? La culture est un droit pour tous, l’Art c’est la vie. Vous nous privez de qui nous sommes en méprisant nos artistes.

Aujourd’hui un artiste est mort et vous comptez sur la notion du Maktoub pour échapper à votre crime d’ignorance et de dégradation. Il ne s’agit pas seulement d’humanité, mais tout bêtement de votre travail. Vous détenez plus que l’amusement des galeries entre vos mains, vous détenez les piliers sur lesquels se reconstruit notre Algérie. Laissez donc Echouhada tranquilles, offrez leur le repos qu’ils méritent bien, redonnez aux artistes leur droit de bataille, parce qu’ils sont eux aussi des combattants de la mémoire et de l’identité, ils sont au premier rang, ils font de quoi meurent les autres pour.

Quel mascarade quand même, les Algériens sauvent les Algériens alors qu’ils ont un gouvernement. Je me demande à qui ou à quoi ça profite de voir les Algériens s’accuser d’abandon alors que tous abandonnés par des malins qui se disent dirigeants. Dictateurs de l’anarchie oh oui.

Mes sincères pensées vont à la femme et aux quatre enfants de Djilali Rezkallah. Repose en paix !

UnAvis pour RadioHchicha.com

Radio Hchicha

novembre 7th, 2010

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *