ALGIRA au FESTIVAL AU FEMININ Dimanche 6 mars 2011 à 18h00

Algira est une artiste algérienne vivant en France depuis 2000. Auteur, compositrice, interprète, elle est la voix féminine du groupe phare du Hip Hop algérien MBS (Micro Brise le Silence). En arabe dialectal, en français, en berbère ou en anglais, elle chante l’injustice, la guerre, l’Algérie, l’Afrique,… Ses influences sont diverses, chaabi et hawzi algérois, blues saharien, Soul, R&B,…elle s’ouvre sur le monde, déteste les cases et les clichés, fusionne ses inspirations. Hormis sa carrière au sein d’MBS, Algira collabore avec divers artistes (Brahim IZRI, Dihya, Atri’n’Assouf, Speed Caravan, Pascal Teillet, le Bal Nomade,…), Sa rencontre avec le bluesman Sidi Ag Issa du groupe Tiwitine propose un magnifique dialogue entre musiques touarègue et berbère. Elle se produira à cette occasion accompagnée du guitariste Sidi Ag Issa. site myspace ici

Entrée libre – consommation obligatoire

Plus d’infos ici

Saraaba, 19 rue de la Goutte d’Or 75018

Via http://www.telephonearabe.net/mainout/spectacle_details.php?recordID=3661

Aziz Sahmaoui en concert avec University of Gnawa – Le-Blanc-Mesnil

Formation University of Gnawa Quand Samedi, 02 avril 2011 20:30 –

University of Gnawa au Festival banlieues bleues 2011 – Tous âges

Où Festival banlieues bleues 2011

42 avenue Paul Vaillant Couturier
Le-Blanc-Mesnil, France 93150

http://azizsahmaoui.com/concerts/486/university-of-gnawa-le-blanc-mesnil

Aziz Sahmaoui chant, guembri, ngoni, guitare, mandole, percussions, Alune Wade basse, choeurs , Hervé Samb guitare, choeurs, Cheikh Diallo cora, clavier, choeurs, Jon Grandcamp percussions

Concert international ''TOUNES HORRA'', les 19 et 20 mars, au stade olympique d'El Menzah

Le Stade olympique d’El Menzah, à Tunis, accueillera, les 19 et 20 mars 2011, un méga-concert d’envergure internationale baptisé  »Tounès Horra » avec la participation de plus de 20 groupes et artistes mondiaux et tunisiens, de divers horizons culturels.

Ce projet est initié par MCL Productions (Tunisie) et NEEF Prod (Algérie) avec le soutien des ambassades du Mali, d’Afrique du Sud, de Cuba et du Brésil.

 »Il s’agit d’un concert de soutien international au profit d’un mouvement ayant fédéré le peuple tunisien autour d’un idéal. Le but étant de célébrer comme il se doit une belle victoire, celle des Tunisiens qui viennent d’écrire une nouvelle page de leur Histoire », a déclaré à l’Agence Tunis Afrique Presse (TAP), M. Abdelmajid Laabidi (MCL productions), organisateur de cet événement.

 »C’est dans un espace pouvant recevoir 50.000 spectateurs, avec pas moins de 12 heures de musique non-stop que des artistes tels que Ahmed Foued Negem, Lo Cor de la Plana, Tinariwen, Nass El Ghiwane, Amazigh Kateb, ONB, Abbas Bakhtiari, El Gada de Bechar, Yacine Dahmane, Djmawi, Jil Jilala, Bin O Bin, Rod Taylor, Yah Meek, Zied Hamdan, Cheikh Lo, Les Tambores de Nago, Gilberto Gil et Sorry Samba seront reçus sur la scène tunisienne », a ajouté Abdelmajid Laabidi.

 »Il reste à confirmer avec Malouma, Victor Démé, Dub Inc, Naby, Awadi, Vieux Farka Touré, Youssou N’dour et Manu Chao.

Cette liste n’est évidemment pas définitive sachant que nous sommes en pourparlers avec ces artistes ainsi des rappeurs tunisiens et je vous promets de belles surprises », a-t-il lancé.

Ainsi, des artistes de pays tels que l’Algérie, l’Iran, le Mali, le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Maroc, la Côte d’ivoire, Guinée, la France, l’Allemagne et le Brésil seront de la partie.

 »Cette manifestation ne manquera pas de promouvoir nos talents tunisiens sur la scène internationale, ainsi que la Tunisie, en tant que destination culturelle et touristique, sachant que nous avons déjà des partenaires médias internationaux renommés sur ce projet », a fait savoir Abdelmajid Laabidi.

Il a, par ailleurs, tenu à saluer les artistes tunisiens et étrangers, les bénévoles et toutes les personnes éprises de ce vent de liberté et reliées par le biais d’Internet et de réseaux sociaux tels que Facebook qui attendent ce concert avec un réel plaisir. Le musicien Zouheir Gouja, a, pour sa part, déclaré que le spectacle d’ouverture, d’une durée d’une heure, sera entièrement tunisien.  »Mon groupe présentera un spectacle alliant des chansons écrites spécialement pour la révolution avec une chorégraphie de Néjib Khalfallah impliquant une trentaine de danseurs et une soixantaine de participants qui évoqueront les moments forts de la révolution » .

 »Je présenterai des titres tels que  »telvaza »,  »Tounes Horra »’, Ahna al Bourkan ». Les chanteurs sont notamment Salah Ouerghli, Raoudha Ben Abdallah, Lobna Noomane, Nawal Ben Salah, Khaled Chakroun » a-t-il indiqué.

TUNIS, 26 fév 2011 (TAP) –

[Audio] Révoltes Arabes: Todd et Courbage sur Radio France Culture

Le rendez-vous des civilisations.

Le « Choc des civilisations » n’aura pas lieu. C’est au contraire un puissant mouvement de convergence qui se profile à présent à l’échelle planétaire. Le monde musulman n’échappe pas à la règle. Du Maroc à l’Indonésie, de la Bosnie à l’Arabie Saoudite, sa démographie en témoigne : hausse du niveau d’alphabétisation des hommes et des femmes, baisse de la fécondité, érosion de l’endogamie… Des bouleversements qui sont à la fois le signe et le levier d’une mutation en profondeur des structures familiales, des rapports d’autorité, des références idéologiques. Ce processus ne va pas sans générer crispations et résistances. Mais ces réactions sont moins des obstacles à la modernisation que les symptômes de son accélération.

 

| Open Player in New Window



– Présentation de l’éditeur – (date de publication : 6 septembre 2007)

————————————————-

Allez, n’ayons pas peur des grands mots pour cette émission : Tunisie, Egypte, Yémen, Algérie… les révoltes qui secouent le monde arabo-musulman sont-elles grosses des pires menaces ? Sont-elles la porte ouverte au péril islamiste ou bien, au contraire, le vent révolutionnaire de ce printemps arabe annonce-t-il le « rendez-vous des civilisations » ? Avec Youssef Courbage, Emmanuel Todd a écrit un essai en 2007 Le rendez-vous des civilisations, ouvrage qui prend à contre-pied la théorie du « choc des civilisations ». A la lumière de l’actualité dans le monde arabe, nous avons eu envie de ressortir cet ouvrage qui se fonde sur l’analyse d’indicateurs sociaux, sans référence centrale à l’islam, pour donner une image neuve du monde musulman.

Tout Feu Tout Flamme par Sylvain Bourmeau:

1. Rétrospective Photo Hervé Guibert à La Maison Européenne de la photographie, c’est la première fois que son œuvre photo fait l’objet d’une telle expo.

Extrait du nouvel de The Streets 2. Computers and Blues (Warner)

2. Ultime album pour The Streets le groupe de Mike Skinner, qui met un point final à cette aventure, sorte de « chanson anglaise contemporaine ».

3. Chronic City un roman de Jonathan Lethem (éditions de l’Olivier), grand roman de NY, lecture idéale pour ceux qui auraient le temps de lire en vacances ces jours prochains.