Actualités

Le groupe "Mazal" de Béjaïa: amazighité et africanité en rythmes

Le groupe "Mazal" de Béjaïa: amazighité et africanité en rythmes

« Mazal », c’est le nom d’un groupe de jeunes musiciens natifs de Bejaia qui tentent, à travers le métissage des genres musicaux, kabyle et gnawi sous des influences reggae, blues, rock et même celtiques, de mettre en valeur les profondeurs culturelles amazighe et africaine. Composé de sept artistes, férus de musiques ancestrales et attirés par les sonorités modernes, ce groupe dont l’idée de création remonte à 1993 n’a vu le jour qu’en 2006, d’où le choix du nom « Mazal » qui veut dire « pas encore ».

Décidé à entreprendre un travail de création musicale fusionnelle, ce groupe incarne d’une manière remarquable, par son éventail de percussions et autres instruments, modernes et anciens, un souffle d’universalité clair et harmonieux.

Les textes chantés, écrits par les membres du groupe en langue amazighe, se veulent un hymne à l’amour, à la paix et à la fraternité entre les peuples et une sorte d' »appel » à l’unité africaine.

A écouter les chansons « Azul », « Friqya » ou encore « Yekfa u sirem » (plus d’espoir) de leur prochain album « Tanaga » (témoignages), prévu pour le mois de mai, c’est par un message de paix, de fraternité et d’espoir qu’on est happé, tout en survolant la montagne de Gouraya et les fins fonds de l’Afrique en passant par la région de l’Ahaggar.

« Mazal » rend dans son futur album de neuf titres un hommage à l’un des chantres de la chanson kabyle, Cheikh El-Hasnaoui, par une chanson intitulée « Cheikh Amuqrane ». Une reconnaissance à l’œuvre de l’artiste et un signe de l’attachement du groupe à la musique algérienne.

Le métissage des musiques est bien évidemment flagrant dans les neuf titres, particulièrement dans l’instrumentale « Berberythme », un brassage entre les musiques berbère et celte.

Un clin d’œil aux traditions locales de la Kabylie est aussi présent à travers la chanson « Amghar weqruch » (Le vieux à la citrouille), une fête célébrée dans la vallée de la Soummam à l’arrivée du printemps pour augurer de bonnes récoltes.

Lauréat du premier prix au 2e Festival local de la chanson et de la musique kabyles (Bejaia, 2009) et celui de la meilleure interprétation musicale au 2e Festival national de la musique et de la chanson Amazighe (Tamanrasset, 2009), le groupe a participé à divers rencontres, comme le 4e Festival national de la musique Diwan (Bechar, 2010) et le Festival national de la musique des jeunes (Oum El-Bouaghi, 2010). »Mazal » se produira pour la première fois à Alger samedi en fin d’après-midi à la salle El-Mouggar.

Algérie Presse Service : 20 – 04 – 2011

Radio Hchicha

avril 21st, 2011

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *