Chroniques

Lady Gaga . Sortie de l'album Born This Way!

Lady Gaga . Sortie de l'album Born This Way!

Ce 23 mai était marqué par la sortie de Born This Way, le deuxième album de la mère monstre Lady Gaga, disponible à l’écoute sur le compte vevo de celle ci. Un Album qui risque de tout rafler cette année, la consécration de la nom-aimée glorieuse, chef suprême d’une armée mondiale d’amour et de paix, aux couleurs de l’arc en ciel.

Des fois je me demande ce que mes voisins pensent de mes goûts musicaux, obligée de me poser la question parce qu’au volume où je l’écoute je leur impose mes trémolos. Mais passer de La figlia del reggimento de Gaetano Donizetti à Lady Gaga!!! Quand j’y pense en faisant ma vaisselle je me dis, bof « i’m born this way » haha.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas mauvaise musique toute musique over-médiatisée, il y a -quand on décide d’aller plus loin que ses préjugés- derrière chaque œuvre un parcours, une signature, une tranche de vérité. Il s’agit pour cette occasion l’inattendu style d’une jeune fille qui seule contrôle son produit jusque dans la vente. Il m’a toujours semblé que l’époque de la gloire et du talent était révolue, je le croyais avant que j’admette le courant Lady Gaga.

Et même avec ses acquis, c’est parce qu’elle connait un succès digne d’un maître alors qu’il y a peu de temps encore, elle était inconnue, que les gens refusent de crédibiliser la puissance de son style. Il est vrai que ses chansons ont des rythmes non surprenants au parfum nostalgique, donc on croirait qu’elle n’invente rien, elle a du talent dans la copie, c’est une star du plagiat. Pourtant tout comme chez les maitres, la vraie puissance du produit Gaga vient de sa formation de pianiste classique, les rythmes de ses œuvres sont basés sur des notes parfaites je dirais qui s’inspirent des compositions classiques. Ce qui nous renvoi souvent au répertoire des années 70 et 80, ou les albums des monstres de la musique dont les arrangements ont été faits par des génies, je pense notamment à Quincy Jones sans lequel nous n’aurions été heurtés par Off The Wall ou encore Thriller de Michael Jackson. Ces génies là ont eux aussi été des musiciens sculptés à base de musique classique.

Le blasphème!!! Mais qu’est ce qui m’arrive, j’ai grandis avec Michael Jackson comment puis je penser à lui en évoquant Lady Gaga! Nooooon. Mais siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! Comment ne pas comparer le bébé marketing de la télé et le bébé marketing du web!!! Si le roi de la pop était encore parmi nous, il aurait regretté d’avoir mêlé son gout à la Spears et aurait retardé sa mort le temps de parrainer Gaga (Ostie qu’il est parti vite lui). Je la trouve d’ailleurs plus chanceuse que lui, était ce vraiment de la chance? Sans aucun doute. Sa carrière s’est envolée beaucoup plus tard que celle de M.J, puis ayant pour expérience celle des naïfs transformés en monstres, elle s’est autoproclamée monstre, bizarre, diabolique et je ne sais quoi encore, puisque oui, malheureusement il faut être un Ghoul[1] pour attirer l’attention des commères qui au final s’occupent de la promotion et du meublage médiatique. Les meubles sont des monstres!!! Ou… Les monstres sont des meubles?!!

Dans ce nouvel album ce qui étonne c’est qu’on croirait que pour commencer, elle a préféré promouvoir les moins bonnes pistes, vous devez la connaitre cette expérience de déception quant au contenu d’un album acheté par amour d’une chanson officielle! L’album Born This Way est un chef d’œuvre pop-rock-électrique. Les amoureux de la Pop culture seront séduits par son expérimentation de la merde en Allemand, Electric Chapel une tuerie, ou encore Américano, qui est personnellement la seule piste qui ne m’a pas emballée, faut avouer que je n’ai jamais compris le succès des Alejandro ou des La Isla Bonita qui se travestissent en faux immigrés, je préfère encore un bon son d’origine comme Chan Chan de Compay Segundo ou encore un son immigré bien intégré comme La Camisa Negra de Juanes. Par ailleurs, la surprise du jour est que l’album en entier est en vente à 0,99$ sur Amazon jusqu’à Lundi prochain, une réponse aux envieux de fortune? Qui sait, elle a les moyens de se défendre hein!!!

Enfin, de nos jours pour avoir du gout en musique, il faut aimer un décédé, ou un Bizarronom originaire de la planète Nibiru et qui serait enfin arrivé sur terre après l’avoir grandement mérité. Quand quelqu’un annonce qu’il aime Lady Gaga, on croirait qu’il fait sa sortie du placard. J’imagine ces ados qui annoncent leur monstruosité être fière quand leur maman monstre réussit alors que tout le monde attend sa chute. Ou encore mieux, je lisais le commentaire d’un petit monstre fière d’avoir converti son père, je me suis mise à la place du père qui surement par soucis d’éducation voulait savoir si son enfant aime Lady Gaga parce qu’il est gay, bête, ou juste parce qu’il veut avoir une autre mère que la sienne, et voilà le papa soucieux pris au piège.

Que peut-on faire face à un phénomène à part apprécier le fait d’en faire partie. Ça n’arrive pas souvent dans le monde de la musique… Qu’est ce que je n’aurais pas donné pour assister à un concert de M.J.

L.B pour RadioHchicha le 23 05 2011

[1] Monstre en algérien.

Radio Hchicha

mai 23rd, 2011

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *