Actualités

Chérif Kheddam n’est plus

Le chanteur kabyle, Chérif Kheddam, s’est éteint hier à Paris, à l’age de 85 ans, des suites d’une longue maladie. Icône de la chanson kabyle, Da Chérif, pour les intimes, est né le 1er janvier 1927 à Aït Bou Messaoud, dans la région de Aïn El Hammam en haute Kabylie. Il était l’aîné dans une famille qui comptait cinq enfants. A l’âge de 12 ans, Chérif Kheddam débarque à Alger pour y travailler comme journalier avant de se rendre, ensuite, en France en 1947. C’est dans l’hexagone que l’homme à la voix mélodieuse s’est fait un nom dans la chanson kabyle, avant de retourner au pays en 1963 pour y intégrer la Radio Chaîne 2 avec la célèbre émission « Les chanteurs de demain ». Une émission durant laquelle Da Chérif avait déniché plusieurs talents de la chanson kabyle dont l’illustre Lounis Aït Menguellet.

Bio express:
1927 : Naissance à Taddert Boumessaoud (Aïn El Hammam, ex-Michelet)
1948 : Exil en France jusqu’en 1963. Il y compose ses premières chansons et apprend le solfège.
1963 : Composition d’A Lemri, sa chanson phare, enregistrée à l’ORTF. Et date de son retour en Algérie.
1964-1975 : Animateur, producteur de l’émission « Les chanteurs de demain ». Il déniche de nombreux talents tels Idir, Aït Menguellet, Ferhat, Nouara, Karima…
1975 : Retour à la composition et au chant
1995 : Retour en France
2005 : Il fête ses 50 ans de carrière et sort deux CD et un DVD. A 78 ans, il s’attaque à la Coupole et au Zénith.
source:
http://www.la-kabylie.com/personnages/cherif-kheddam.php

——————
A lire aussi, une bio ecrite par Tassadit Yacine anthropologue, spécialiste de Monde Berbère. Enseignante-chercheur et maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) au laboratoire d’anthropologie sociale, elle dirige également la revue d’études berbères Awal (« La parole ») qu’elle a co-fondée en 1985 à Paris avec l’anthropologue algérien Mouloud Mammeri et le soutien du sociologue Pierre Bourdieu.

Le lien vers la bio:

http://www.azawan.com/kabyle/kheddam/txt/bio_kheddam_fr.pdf

———————-

Bonus: Entretien avec Tassadit Yacine fait par Oregon State University (USA), où on l’interviewait sur la litterature algeriennes (Kateb, Mimouni, .. et autres).
Lien :
http://motspluriels.arts.uwa.edu.au/MP2403ty.html

——————-

Depuis Wikipedia kabyle:

Iluled Crif Xeddam deg ayyur n fuṛaṛ 1927 deg taddart Nat Bumesεud (Ɛin lḥemmam). Imawlan-is d imrabḍen yernu aɣerbaz ibaεd ɣef wexxam, ihi yuzn-it baba-s ɣer zawya (tareḥmanit) Nat Bujlil. Lamaεna ur iεaṭl ara deg-s imi yeṭṭef abrid ɣer Lezzayer tamaneɣt ad inadi ɣef uxeddim, syen yunag ar Fransa deg 1947 am netta am ilmeẓyen di lweqt-nni.

Deg Paris yezga ixeddem di lluzin maca yeqqar daɣen azawan, solfej d ccna. Isbed tarbaεt n ccna deg 1954. Mi d yewwi iman-is, yejmaε iṣurdiyen yessufeɣ aḍebsi-ines amezwaru (seg ljib-is) deg 1955 « yelli-s n tmurt-iw laεnaya n temεict-iw ». Din din tekcem taɣect n uccenay-a deg ulawen n leqbayel. Anfaras Pathé Marconi isla yis. Yules-as asufeɣ n uḍebsi amezwaru yerna wiyaḍ am « yelli-s lfamiliya » akk d « inni d ma tḥemelḍ iyi ».

Icna-d Crif Xeddam ɣef tmurt d tudert n yal ass n Iqbayliyen, ɣef lɣeṛba d tayri amedya Nadya, ǧeṛǧiṛa, lemri, a leḥbab, εacen, zzman, Bgayet telha. Mi d-yuɣal si Fransa ikcemn ɣer wexxam n ṛadyu anda yexdem nnig 20 isegwasen. Tella ɣures nnuba yettwasnen aṭas, « iɣenayen uzekka » ansi fɣen aṭas icennayen n teqbaylit am Lunis At Mengellat i d-yecnan zdat-s « ma truḍ » deg useggas 1967.

Yerna yessufeɣ tizlatin niḍen am « lukan id tettuɣal temẓi » akk d « tenna-yi yemma » anda itcekkir tilawin. Yura daɣen i Nwaṛa yecna yides tizlatin am « nemfaraq ur nxemmem » akk d « ula d nek yewεaṛ ad ttuɣ ».

Crif Xeddam si ger imezwura i d-iskecmen lεud d upyano ar ccna n teqbaylit lamaεna bnadem m’ara isel i tezlatin-is ittḥulfu s rruḥ n teqbaylit tedder deg-sent. Tesufeɣ Taseɛdit Yasin adlis s tefransist ma tebɣam ad teɣrem ɣef tmeddurt-is : Cherif Kheddam ou l’amour de l’art, « Crif Xeddam neɣ tayri n tẓuṛi » ɣer tizrigin La Decouverte/Awal, Paris deg 1995.

Yiwet seg tezlatin-ines : source: Wikipedia kabyle http://kab.wikipedia.org/wiki/Crif_Xeddam

Radio Hchicha

janvier 24th, 2012

Vos Commentaires

One Comment

  1. haouat hamoud says:

    et dire que je comprend tres mal le berbère mais j’ appréciée la chanson kabyle j’écoute les refrain la musique. j’aime bien les ancien chanteurs Allah yarahamou bi rahmate Allah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *