Actualités

Bouzidi Beldjeld dit «Attou» L’artiste décède sur scène

Bouzidi Beldjeld dit «Attou» L’artiste décède sur scène

Suite à un malaise cardiaque, l’artiste Bouzidi Beldjeld dit «Attou» est décédé sur scène, lundi vers 22h, alors qu’il se produisait à Annaba, a-t-on appris hier de la direction de la culture de la wilaya.

Agé de 61 ans, l’instrumentiste Bouzidi Beldjeld dit «Attou» officiait en tant que flûtiste et percussionniste (guellal) au sein d’un troupe artistique comptant plus de 45 membres évoluant dans le cadre de la semaine culturelle de Sidi Bel Abbès, hôte de la ville de Annaba, lorsqu’il a été victime d’un arrêt cardiaque. Ce qui a choqué l’assistance nombreuse, qui appréciait le maniement de ses instruments de prédilection : le guellal (percussions traditionnelles) et la gasba (flûte de roseau).

L’intervention de la Protection civile n’a pas été d’un grand secours pour l’artiste, qui a rendu l’âme immédiatement après l’attaque cardiaque. Ce qui a provoqué la suspension de la semaine culturelle de la wilaya de Sidi Bel Abbès à Annaba, décidée par les organisateurs. Cette manifestation culturelle avait été ouverte deux jours avant le décès l’artiste Bouzidi Beldjeld.

Instrumentiste virtuose

Le regretté Bouzidi Beldjeld dit «Attou», né le 6 juillet 1951 à Sidi Bel Abbès, habitait le quartier populaire de Gambetta. Instrumentiste virtuose, il excellait dans le genre musical bédoui et même du «chîr el melhoun» (poésie populaire chantée). Il est connu pour avoir accompagné la «diablesse» du raï, Cheikha Djenia, et Cheikh El Hatab grâce à la dextérité d’un art pas du tout mineur.

Au contraire ! Un art majeur et noble car empli de générosité et de grande maîtrise. Celle d’un artiste authentique, sans fard, brut de décoffrage !
Le défunt devait être inhumé, hier, au cimetière de Sidi Bel Abbès. Ce qui est sidérant, c’est que Bouzidi Beldjeld est mort comme Molière, le célèbre dramaturge français. Alors, salut l’artiste !
Mohamed Fawzi Gaïdi

Radio Hchicha

août 30th, 2012

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *