Actualités

Gnawa-Diffusion 2012: « Une fresque sociale de notre époque »

Gnawa-Diffusion 2012: « Une fresque sociale de notre époque »

Amazigh Kateb Le chanteur de Gnawa Diffusion décrypte le nouvel album, qui sort le 5 novembre

Reformé à la fin 2011, Gnawa Diffusion sort le 5 novembre son nouvel album, Shock El Hal. Vingt ans après la création à Grenoble du groupe franco-algérien, son chanteur Amazigh Kateb garde intacte sa colère face aux injustices du monde. Entretien.

A quoi ressemble ce nouvel album ?

On a passé cinq ans sans jouer ensemble, donc on a accumulé des expériences différentes. Mais on reste dans des univers assez chauds, qui nous ressemblent. On joue une musique de liberté s’inspirant de la musique gnawa. L’album est une fresque sociale de notre époque, qui aborde des thèmes comme l’amour, la religion, l’intégrisme, les médias, les manipulations politiques… Et puis, on rend hommage à Brassens en reprenant « L’Auvergnat », une chanson très actuelle qui parle de l’étranger et des femmes. On doit rappeler leur place car il n’y a pas de révolution sans elles.

Vous parlez des révolutions arabes. Quel bilan en tirez-vous, un an et demi après ?

On n’est pas dans l’après, mais en plein dedans. La nature des régimes n’a pas réellement changé et la révolution n’est pas figée : elle se construit petit à petit. En Tunisie, en Egypte, en Libye, il y a un bouillonnement social unique. Les peuples luttent encore plus que lorsqu’il y a eu tout ce battage médiatique.

La montée de l’islamisme vous inquiète ?

Bien sûr. Les islamistes ont kidnappé les révolutions arabes avec l’argent de l’Arabie Saoudite et du Qatar. Tout cela sert les intérêts américains et occidentaux : créer des foyers salafistes dans les pays où il y a eu une révolution, afin d’avoir ensuite un prétexte pour intervenir. Impérialisme, fanatisme et profit travaillent ensemble.
Comment se passe

la tournée, cinq ans après votre séparation ?

Plein de gens pensaient que Gnawa, c’était fini pour de bon, et nous ont réservé un super accueil. On a rejoué les anciens titres et on commence à jouer les nouveaux. Il y a une vraie fraîcheur dans cette reformation, on vit de grands moments en répétition. Ce n’est ni ponctuel ni un mariage : on veut d’abord prendre du plaisir. On verra où ça nous mène.

Propos Recueillis par Manuel Pavard
19 octobre 2012 in 20minutes.fr
———————–
Sortie de « Shock El Hal »  le 12 novembre 2012
https://itunes.apple.com/fr/album/shock-el-hal/id572879566

Radio Hchicha

octobre 30th, 2012

Vos Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *