PARTAGER

H24Info vous embarque dans l’ambiance unique des lilas, ces concerts intimistes qui se tiennent en marge des grandes scènes du Festival Gnaoua et Musiques du Monde.

Il est 23h00 ce vendredi 30 juin. Une soixantaine de personnes sont réunies à Dar Loubane, riad du 18siècle situé au cœur de la médina d’Essaouira, pour communier avec les grands maîtres de la musique Gnaoua. Ici on est loin de l’ambiance des grandes scènes du Festival Gnaoua et Musiques du Monde. Place à l’intimité, la proximité, le partage et l’immersion.

La première partie de cette soirée spéciale est animée par le maâlem Rachid Bentair. Ce dernier, assis au centre de dix joueurs de « qraqab » qui l’accompagnent également de leurs voix, enchante le public avec plusieurs morceaux de son répertoire. Durant ce moment magique, le public, attentif, se laisse emporter par chaque note.

A 00h00, le maâlem Rachid El Hamzaoui et sa troupe prennent place. Ils sont ensuite rejoints par le multi-instrumentaliste Loy Ehrlich et son compère Jean-Philippe Rykiel de Band of Gnawa. Ensemble, ils embarquent le public dans un voyage musical unique auquel il est difficile de résister. La fusion proposée par ses grands musiciens combinée aux applaudissement rythmées de l’assistance est un véritable régal pour les yeux et pour les oreilles.

C’est enfin au tour d’Asmaa Hamzaoui de clore la soirée. Prenant place sur le pouf où s’était assis son père Rachid il y a quelques minutes, la jeune femme et son groupe constituée de filles charment le public avec un gnaoua plein de fraîcheur et de grâce. Il n’y pas de doute: la relève est assurée.

Par Mohamed Koné et Safia M’jid
h24info.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here