Fayçal Salhi, entre oud et jazz

Par Pascal Paradou
A 32 ans, Fayçal Salhi est en passe de devenir un maâlem du oud. Franco-algérien, ce virtuose vient de signer Elwene qui signifie « couleurs ». Un deuxième opus à la frontière du jazz, de l’Andalousie et de l’Orient. Avec son quintet, cet instrumentiste donne enfin une nouvelle résonance au luth arabe.

→ En concert le 9 juin 2011 à l’Institut du monde arabe

Entretien réalisé par Daniel Lieuze. 19:30
[podcast]http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/magazines/r137/culture_vive_1_20110608_0710.mp3[/podcast]
Pulvériser les habitudes d’écoute, mais surtout les frontières entre les disciplines artistiques, c’est l’objectif du Festival Agora organisé par l’IRCAM, l’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique. Du 8 au 18 juin 2011, se croiseront musique, théâtre, danse, arts plastiques dans des lieux les plus divers à Paris : le Centre Pompidou, l’église Saint-Eustache, la Gaîté lyrique et le Palais de la découverte.
Via http://www.rfi.fr/emission/20110608-1-faycal-salhi-maalem-oud

1 COMMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *