25.1 C
New York

Alors qu’elle célèbre ses quinze ans de carrière: Oum lance son nouvel album «Dakchi» en mars

Published:

SIHAM JADRAOUI 12 FÉVRIER 2024 aujourdhui.ma

Oum El Ghaït Benessahraoui, alias Oum, s’apprête à lancer son nouvel album live «Dakchi» en mars 2024. Celui-ci replonge dans la magie de ses trois disques phares : «Soul of Morocco», «Zarabi» et «Daba».

L’autrice compositrice interprète à la voix sensuelle, Oum El Ghaït Benessahraoui, alias Oum, annonce la couleur. Elle s’apprête à lancer le 22 mars son nouvel album live nommé «Dakchi», qui signifie «Cela» ou «ces choses-là». Enregistré à Marrakech, cet opus marque ses quinze ans de carrière. «Dakchi replonge dans la magie de ses trois disques phares, ici revisités sous d’autres lumières. Ce nouvel album est l’occasion pour cette audacieuse hors-piste de s’autoriser un moment suspendu, celui d’un bilan temporaire, d’un retour sur ses racines et ses ramifications», indique la maison de disque Modulor. Et d’ajouter : «Il est le premier album live best-of. Il replonge dans la magie de ses trois disques phares «Soul of Morocco» (2013), «Zarabi» (2015) et Daba (2019).

C’est l’expression des hybridations typiquement marocaines, africaines, berbères et andalouses qui irriguent les métissages de Oum. C’est aussi un feu d’artifice joyeux et naturel de polyrythmies qui galvanise ses chansons : la signature marrakchie, joueuse, solaire, festive». Il faut dire que Oum a déjà dévoilé en janvier son nouveau single «Lik» à Marrakech appartenant à son nouvel album. S’adressant à ses fans, elle a écrit sur sa page officielle Facebook: «Cette chanson est magique.

Je l’ai écrite il y a quinze ans et, depuis, c’est vous qui la chantez. Je reçois encore vos covers par milliers et je vois vos streams par millions. Sans aucune hésitation, c’est «Lik» que je vous offre comme premier single de l’album «Dakchi». «Lik» est aujourd’hui votre chanson plus qu’elle n’est la mienne». Pour promouvoir son nouvel opus, l’artiste s’apprête à se produire les 23/24 avril 2024 au café de la danse à Paris. De même, elle donnera trois concerts avec l’Orchestre symphonique de New Zealand à Wellington, Christchurch et Auckland le mois prochain. «Je jouerai, en tant que soliste, «Ahlan Wa Sahlan» une œuvre musicale que j’ai écrite et co-composée avec l’éminent compositeur John Psathas et le brillant joueur de oud Kyriakos Tapakis», annonce-t-elle.

Une artiste qui évolue entre jazz et musique traditionnelle
Oum commence à écrire pour la première fois en darija, dialecte courant arabe marocain. C’est pour elle la possibilité d’exploiter une nouvelle musicalité dans les mots, ainsi que de nouvelles combinaisons de sens, toute une poésie d’assonances. En 2013, elle s’entoure de pointures de la musique pour publier son premier album international, Soul of Morocco. Le public européen découvre une artiste généreuse qui réalise une fusion inédite et d’une grande authenticité. Les concerts s’enchaînent, permettant au groupe soudé de gagner encore en cohésion.

Deux ans plus tard, Zarabi, enregistré aux portes du Sahara, approfondit l’orientation esthétique privilégiée par Oum tout en portant un discours sur la nécessité de préserver la nature et les microsociétés traditionnelles. Avec son troisième disque «Daba», sorti en 2019, la chanteuse franchit un nouveau cap. Elle se rend avec ses musiciens à Berlin afin de réaliser un disque à la fois atmosphérique et dansant, dont la direction artistique a été confiée à la poétesse, chanteuse et oudiste palestinienne Kamilya Jubran. Un fois de plus, Oum se positionne comme une Marocaine, une Africaine et une femme du monde convaincue que les barrières culturelles pèsent moins que ce qui peut nous rassembler.

Related articles

Recent articles

spot_img
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE