[Audio] Maalem Abdellatif Elmakhzoumi

Maître de cérémonie, «Ma’allem» Abdellatif El Makhzoumi est l’un des derniers géants de la culture Gnaouie marocaine. Dépositaire de cette tradition à Marrakech, il est l’héritier direct des grands maîtres des années 50.

À la fois chanteur, danseur, instrumentiste et comédien, il a su perpétuer une culture pluri-séculaire, tout en la marquant d’un charisme exceptionnel…

Mawazine. Deux scènes, deux ténors incomparables

Santana: Viva le père du rock latino

Abdelhadi Belkhayat et Carlos Santana ont fait vibrer le cœur des milliers de spectateurs à l’Espace Nahda et OLM Soussi

Après Elton John et BB King, Carlos Santana exprime son doigté à la guitare, reconnaissable entre tous.

Aux premières notes de guitare égrenées sur la scène de l’OLM Souissi, c’est l’explosion de joie du public qui reconnaît l’inimitable phrasé musical du père du rock latino, et de la World music…Santana ! Il y a foule. L’ambiance est électrique. Le véritable prodige de la guitare, moustache et couvre-chef de rigueur, est entouré de musiciens tout aussi scéniques et «caliente» que lui. Santana, alias Carlos Alberto Santana Barragan, fait une entrée fracassante sur la scène et on ne peut s’empêcher de penser à cette prestation mythique du guitariste latino en 1969, à Woodstock, immortalisée par le film éponyme. La légende était née et elle est toujours là devant des spectateurs électrisés par les sons métissés de rock et de salsa qui coulent entre les doigts de la star.

Les morceaux s’enchaînent à un rythme endiablé. Santana, ne chante pas ou peu. Il préfère laisser chanter sa guitare électrique, exhibant effets de jeux, legato, glissés tirés dont le maître incontesté a le secret. Je considère ma guitare comme une femme. Comme elles, elle est mystérieuse et imprévisible» ajoutant, malicieusement, je veux donner du bonheur aux femmes. Aussitôt dit, aussitôt fait, le virtuose laisse magiquement échapper de son instrument des sons nerveux, parfois stridents, parfois doux et chauds, mais toujours lyriques. Les innombrables tubes qui ont fait la notoriété planétaire de la star rock latino et marqué de leur empreinte indélébile la World music fusent: «Maria Maria», «Soul Sacrifice», « Viva Santana», «Smooth» « Black magic women», «Sunshine of your love» reprises en chœur par un public exalté et à bout de souffle.

De longues jams largement instrumentales, prisées par le guitariste et son boy’s band latino ont définitivement achevé la foule. Sur des rythmes de rock-salsa échevelés et continus, les duels entre la six-cordes nerveuse du leader néo-hippie et l’orgue jazzy étaient sans cesse ponctués par les percussions afro-cubaines. Mais le clou du spectacle reste définitivement l’apparition d’un des anciens leaders du groupe Jil Jilala, le maâlem Bakbou et son inimitable gambri, jouant en solo ou en duo avec son homologue latino. Un coup d’essai magistral que Santana souhaitait de longue date, lui, qui considère que 95 % de sa musique est africaine.

Santana fait d’ailleurs partie des musiciens qui ont su au fil des années-40ans -faire évoluer leur musique en fonction de leurs diverses influences et expériences musicales. Ce moment s’affirme donc comme la vraie pièce de résistance de cette soirée hautement musicale. Santana voulait son concert sous le signe du partage, de la paix, du bonheur et de l’amour. En participant à ce festival il a véritablement «célébré l’esprit de l’humanité». Du pur bonheur !

Par Samira Ezzel | LE MATIN.ma
photos Mohssine KARTOUCH

Festival : Mahmoud Guinea en concert fusion avec Daby Touré

Les fusions seront encore une fois au rendez-vous au Festival Gnaoua Musique du Monde. Pour la treizième édition prévue du 24 au 27 juin, Mahmoud Guinea et Daby Touré seront de la partie.

A l’approche de la treizième édition du Festival Gnaoua, les noms des artistes programmés sont annoncés jour après jour. Les fans de ce festival peuvent désormais savoir qu’un spectacle de fusion entre Mahmoud Guinea et Daby Touré est au menu de ce cru 2010. Figure emblématique de la musique gnaouie et originaire d’Essaouira, Maâlem Mahmoud Guinea est connu pour ses origines et la famille à laquelle il appartient, qui a su et continue à perpétuer la tradition. Son concert est, chaque année, très attendu. Parmi les pionniers des fusions musicales, Maâlem Mahmoud Guinea s’est déjà illustré auprès d’artistes de renommée mondiale tels que Carlos Santana. En 2009 Maâlem Mahmoud Guinea a ouvert la 12e édition du festival en apothéose et en fusion avec le groupe brésilien Afoxé Loni. Les deux artistes se produiront dans un concert fusion, le vendredi 25 juin sur la scène Bab Marrakech à la suite du concert d’un autre des frères Guinea, le Maâlem Abdallah. Cette année, le grand maître de la fusion rencontrera un jeune virtuose de la guitare et de la musique africaine, Daby Touré. D’origine mauritanienne, Daby Touré s’imprègne des cultures musicales soninke, toucouleur et wolof de son enfance et des influences de la musique occidentale pour en faire une musique fragile et épicée, toute en nuances.

Le style Guinea sera encore fortement présent lors de cette nouvelle édition du festival ; un événement qui par la créativité s’attache à préserver un patrimoine national qui s’est enraciné à Essaouira et dont la famille Guniéa est incontestablement la gardienne du temple. «Pour cette 13e édition qui se tiendra du 24 au 27 juin à Essaouira, le festival Gnaoua et Musiques du Monde propose une programmation axée sur la créativité et la recherche de nouvelles fusions musicales inédites», déclarent les organisateurs. Principaux temps forts de cette édition, 3 résidences d’artistes mettront en scène les rythmes et les cultures du monde. Le jeudi 24 mai, en ouverture, le Ballet national de Géorgie Sukhishvili et les frères Maâlemines Mohamed et Saïd Kouyou et pour l’effervescence du samedi soir la troupe de stepping Step Afrika et Maâlem Mustapha Bakbou suivie de Amazigh Kateb, fondateur du groupe Gnawa Diffusion, en fusion avec le Maâlem Abdeslam Alikane.

Daby Touré : Mini bio

Guitariste de talent et chanteur à la voix lancinante, Daby Touré s’est distingué sur de nombreuses scènes à travers le monde. Le célèbre chroniqueur musical français, Francis Dordor, écrit à son sujet dans les Inrockuptibles: «D’une culture éparpillée entre l’Afrique et la France, Daby Touré a su tirer le sel d’une musique généreuse et ouverte aux quatre vents».

http://www.lesoir-echos.com/2010/05/26/festival-mahmoud-guinea-en-concert-fusion-avec-daby-toure/

KARIM ALBERT KOOK EN CONCERT DU 27 AU 29 MAI

Karim Albert Kook sera en concerts execptionnels les :

– 27 mai 2010 à partir de 19h30 au Ponte Loco à Mâcon (71000)

réservations au : 03 85 37 82 97

– 28 mai 2010 à partir de 20 heures au « café de campagne » à Peronnas (01960)

réservations au : 04 74 21 24 83

– 29 mai 2010 à partir de 20h30 avec Iness pour l’association Marina Notre Combat à Saint Didier de Formans (01600)

réservation au : 06 60 20 25 83

http://www.myspace.com/kalbertkook

Avis aux amateurs de bonne musique dans la région !