Au Jazz Café de Londres, le “Yetnahaw Gaâ” endiablé de Souad Massi

Rédaction du HuffPost Algérie 23/11/2019

Yetnahaw Gaa, chanté en rythme par Souad Massi au Jazz Café de Londres, un lieu mythique de la musique, cela s’est passé le 19 novembre dernier, dans le cadre du programme “chansons arabes alternatives et musique indépendante”. 

Souad Massi – qui n”hésite pas à chanter des textes réputés difficiles des grands poètes arabes et dont la carrière est remarquable – n’a pas eu besoin de faire un texte. L’expression “Yetnahaw Gaa”, chantée de manière rythmée, incantatoire, est suffisamment éloquente pour se suffire à elle-même. Un joli clin d’oeil lancé à la veille du 40ème vendredi sous les acclamations d’un public dont on devine qu’il est très largement algérien. Et totalement hirak.

Dans un entretien publié par le Journal Le Monde, le 22 mars 2019, soit un mois après le début du Hirak, le 22 février, Souad Massi se disait “ très optimiste et très fière de voir les slogans et la maturité de la jeunesse algérienne qui est aussi apaisée et consciente. Je suis fière aussi de voir cette intelligence sortir des entrailles de cette Algérie qu’on croyait aveuglée par beaucoup de choses. Je la vois rayonnante, plurielle et belle. Portée aussi par ces femmes qui sont présentes et je n’ai pas d’inquiétude à ce sujet.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *